Rocky et Rambo ou la figure du « héros » dans la propagande hollywoodienne

« Du héros au super héros, mutations cinématographiques »

« Le Héros cinématographique américain sauveur de l’humanité »

Rocky et Rambo sont deux personnages incarnés par Sylvester Stallone. Ils représentent la figure du « héros américain » type :  Rambo est le héros à la guerre, qui reste humain malgré sa force militaire et Rocky est le héros « au grand cœur », issu de l’immigration italienne et des classes populaires, qui part de rien pour arriver au sommet.
Le personnage principal des films hollywoodiens incarne le modèle américain dans toute sa splendeur.  Il est important d’étudier cette figure du héros : ses aspirations, ses idéaux, ses actions et ses émotions pour comprendre l’image que les États-Unis cherche à envoyer de sa population à travers les superproductions cinématographiques.
Le premier lien que nous vous proposons conduit, via googlebooks, à l’ouvrage Du héros au super héros, mutations cinématographiques, de Claude Forest, Maître de conférences HDR en économie du cinéma à Paris 3 Sorbonne Nouvelle, aux éditions Presses Sorbonne Nouvelle en 2009, entièrement consultable en ligne, « Cet ouvrage se veut une réflexion sur les notions de héros et super héros.

Il répond à cette problématique puisqu’après avoir d’abord convoqué différentes formes d’héroïsme cinématographique à travers le monde, il s’intéresse à sa forme dominante en occident, celle du héros d’action américain qui a connu de nombreuses transformations au fil des décennies. Enfin, il explore le champ naissant du film de super héros, qui marque la possible émergence d’un genre cinématographique à part entière.
Le deuxième lien conduit, à l’ouvrage Américains, héros de cinéma, de Jean Ungaro édité à Paris chez L’Harmattan en 2000. Entièrement consultable sur googlebooks, il offre un élément de réponse à cette question de la figure du héros dans les superproductions :  « Le cinéma américain détient la puissance nécessaire pour imposer au monde ses propres héros avec toutes les valeurs qui l’accompagnent. »

Jean Ungaro est spécialiste de l’analyse filmique, auteur de André Bazin : généalogies d’une théorie (L’Harmattan, 2000) et, avec Philippe Pujas, d’Une éducation artistique pour tous (Erès, 1999). Il est également membre du comité de rédaction de MédiaMorphoses (Institut National de l’Audiovisuel) et co-rédacteur en chef de Mscope-média de 1992 à 1995.

Cet article, publié dans American dream & American way of life, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s